• La mort

    La faucheuse accompagne mes pas,

    Mes murmures répandent la mort.

    Les anges déchus suivent ma voix

    Pour qu'autour de moi ne résistent que les corps.

    Je ne suis ni la faucheuse ni un ange déchu

    Et les humains ont tords,

    La volonté de mes messagers n'existent plus

    Car c'est moi que l'on appelle la mort.

     

    Les âmes s'inclinent à mon passage

    Je suis pour elle leur gardienne.

    L'esprit des défunts suivent tous mon message,

    Leurs âmes doivent devenir mienne.

    Je contrôle les enfers

    Mais aussi l'au-delà.

    On médit de moi sur la terre

    Pourtant, mauvaise, je ne le suis pas.

     

    Je suis la mort que tout le monde craint

    Mais c'est à moi que revient le fardeau

    D'être la fin.

    Etre immortelle n'est pas un cadeau

    Quand c'est à nous que revient

    Dans le silence et l'humilité

    De soutenir l'âme des défunts

    Pour que leur mémoire restent à jamais.

     

    Je suis la mort au dos courbé

    Qui résiste à jamais.

    Jamais je ne disparaîtrais

    Car je ne peux pas être ce que je représenterais.

    Les pleurs me modissent

     Pour jeter la faute sur quelqu'un

    Mais il faut bien que j'accomplisse

    La tâche qui me revient.


  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Décembre 2008 à 19:17
    Simplement pour dire...
    ... que ton blog est splendide ^^ je viens d'en voir une partie et il est vraiment beau. Pour la peine t'es dans mes blog préférés ^^ bonne soirée à toi.
    2
    Mardi 9 Décembre 2008 à 19:52
    Texte
    ..tout de reflexion et d'interrogation Appréciable, vraiment
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :